fee_cafeine

Le matin c’est dur… les yeux bouffis et les idées endolories par un sommeil tout juste fini, lulu désemparée par une déambulation incohérente, se cogne et insulte les murs.
Excédée, par ce corps incompétent elle s’insurge. Mais plus la colère s'en mêle, plus sa maladresse casse, renverse et persévère. 
Il faut qu’elle sorte ! Marcher tout droit, regarder ses pieds pour ne pas écraser un caca tout frais, et surtout, surtout ! Ne pas oublier que c’est au bonhomme vert qu’il faut traverser.
Enfin arrivée, elle espère en silence que personne ne va lui poser de questions trop compliquées car c’est une de ces matinées, où le cerveau est mal irrigué et les mots des gens se mélangent et changent de sens.
L’expresso arrive… Encore un peu de précautions pour bien doser le sucre, touiller sans déborder et bien viser pour avaler la première gorgée.
L’apaisement l’envahit au fur et à mesure que l’élixir se diffuse. Son cerveau se réanime pendant que son corps se libère de cette espèce d’entité manipulatrice aux directives sadiques et anarchiques.
Maintenant fraîche comme une fleur, elle remercie le saint torréfacteur pour ses capacités retrouvées, grâce à ce breuvage aux multiples propriétés, en vente dans tout bon supermarché.